• Pour MON anniversaire (meme si avec un mois de retard et avec un nom de pochette qui porte le nom d un autre pote, merci , sympa), mon copain yossarian m a fait une compil dont les titres apparaissent ci dessus. En ce temps de donglods mp3 sauvages, recevoir une vraie compil avec une vraie pochette prend des allures de collector. Je vais donc me fendre d une reponse en guise de remerciement:

    - CocoRosie Terrible Angels, on est d accord, c est ce que j avais retenu des deux anges de montmartre sur mes donglods sauvages; mais un jour je te demanderai l album complet

    - Octet, j ai souri en te reentendant cracher ton venin contre Bjork, parceque ca ressemble a ce qu elle faisait il y a ... dix ans, mais le refrain est entetant, ca merite sa place.

    - Bright Eyes, je suis aussi tombé en arret devant ce morceau en fouinant, ce petit jeune ecrit des morceaux de toute beaute, il faudrait peut etre qu il les confie a quelqu un d autre au moment de les chanter; ceci dit, dans "nowhere", il y arrive presque. Apres Jack White et Loretta, c est une tendance sur la west coast de se montrer avec des momies?

    - Flotation Toy Warning, c est tres tres beau, elegant meme, les 9 minutes passent comme 2 chez les Pixies

    - HotChip prendra une bonne place entre les jayjayjohansson et TVontheRadio, c est cool d entendre un truc un peu ovni en ces temps de matraquage nioufolk: Drivin' in my Peugeot, yeah, c est ca les paroles? Coooooool

    - Hermann Dune j adore le son, le phrasé, si tout est comme ca c est un must buy

    - Murat fait ce que faisait Vanessa quand on voulait pas nous croire, nous les fans de la premiere heure, rien que pour ca ca fait du bien, et les paroles francaises comme passees au traducteur automatique de tubes sixties anglais, c est bien vu

    - Beck, quand meme, Beck; c est une reprise, non?

    - Kylie, ca devait etre ca le morceau que doit connaitre tout bon dongloder dont tu parlais, bah je connaissais pas, mais c est une bombe de piste

    - Eels on retrouve bien la magie du premier album, ce type est unique et merite bien plus que le titre de one hit wonder; maintenant, j ai pas encore COMPLETEMENT chopé la magie du morceau

    Ca valait donc un peu d attente, et ca valait meme 12 euros, ca vaudra peut etre une reponse "Sloves : Strikes Back, Streakers butts", faut que j y reflechisse sur papier.


    1 commentaire
  • Claque de la semaine, ou comment se prendre un coup de vieux, la decouverte cette semaine de la radio kcrw et surtout de l emission morning becomes eclectic a apporte son lot de frissons. Magie de l internet, des dizaines de sessions acoustiques d artistes, ce que le pop folk a fait de mieux dans les dernieres annees (PJ Harvey, Rufus Wainwright, The Shins, Beck) se bouscule au micro d un certain monsieur Harcourt a Los Angeles, et c est disponible en video et en integralite dans un qualite tres tres correcte. Vieux fans des enfants du rock, fini les programmations foireuses de magnetoscope ou le passage en boucle des deux minutes de reportage sur votre artiste favori, tout y est, quand vous voulez, depuis votre plumard a un clic de souris, ou presque

    1 commentaire
  • Premier tube indie de l annee de ce cote du Rhin, Oh Bauer est une ode a l escapade champetre; mais ce que vous allez entendre en cliquant sur le titre (c est foutrement long, mais c est un clip) est un entetant et futuriste rythme electro et des voix sussurees qui n on t rien de campagnard. Puisqu on vous dit que Louisville Records est a marquer a la culotte..

    votre commentaire
  • Le probleme quand on attend la sortie de nouveaux disques, c est qu on se sent oblige de ne pas ressortir les mains vides du magasin, et du coup on achete un peu n importe quoi. Dernier en date, Le Tigre, sur la foi d un remix de James Murphy et d un clip bien drole (photo ci dessus et lien sur le titre). Vivement Les Chemicals

    1 commentaire
  • Une des curiosités de l année 2004 a Berlin dont la decouverte pour ma part risque d etre remise a 2005 restera le White Trash Fast Food. Un lugubre imbiss chinois sur la Torstrasse, rue assez méchante entre Mitte et PrenzlauerBerg, transformé sous l impulsion d un américain et un berlinois en le restau-pub-boite-happening le plus underground de Berlin a de quoi rendre curieux. Meme le grand Mick Jagger y aurait fait un saut lors de son passage a Berlin en 2003, sur les conseils d un de ses momes. Un must a suivre...

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique