• Sidérant: (this article contains no spoilers, en tous cas je vais essayer); la Saison 4 contient non seulement de très bons épisodes, à commencer par le premier, et toute la partie dans le désert, mais les points d orgue sont peut etre encore supérieurs aux trois premières saisons.

    Et quel méchant! Habib Marwan se hisse enfin au niveau de l équipe diabolique de la Counter Terrorist Unit de Los Angeles. Et la palme va à notre très très cher Tony Almeida ("Michelle..."); on n avait pas vu un acteur faire autant avec une seule expression de visage depuis... Steve Mac Queen. Mais le meilleur reste ce clin d oeil magistral à la première carrière de Kiefer Sutherland, le film "Flatliners" (ce chef d oeuvre), dans l épisode final. Même le liquide dans la seringue avait la même couleur verte...

    Seul regret: moins de retournements radicaux que dans les saison précédentes, on a un peu l impression de sans arrêt encercler des builduings pour arrêter le meme type. 

    Beaucoup de plaisir donc à ceux que vont commencer la saison sur Canal + ou VOX dans les prochaines semaines. De notre cote on va recommencer a voir du monde et répondre au téléphone.


    1 commentaire
  • NUMB3RS Season 1 démarre ce mois ci sur le network allemand Pro7: où ce que peut donner une nouvelle série policière créée par les frères SCOTT, en pleine furie 24 Heures Chrono à la télé US.

    Ridley et Tony SCOTT : Blade Runner, Alien, Top Gun, Flic de Beverly Hills 2, toute ma jeunesse...

    Si j avais écrit ce petit mot la semaine dernière à l issue du premier épisode, la critique eut été plus sévère. Il faut dire que le concept est un peu extrême : Une famille mono-sexuelle, un père et deux fils, un flic du FBI et un génie des mathématiques cohabite à L.A. Le second vient à l aide du premier en appliquant ses modèles mathématiques (prévision probabiliste, modification de l objet mesuré par l appareil de mesure) au service des enquêtes du premier.

    Cette tentative de réhabilitation des scientifiques à la télévision, amorcée par Les Experts et autres CSI, fait un peu sourire, surtout pour moi qui passé 30 ans finit de marier les cas difficiles de copains ingénieurs : le plus résistant se marie d'ailleurs ce week end, comme quoi les maths c est pas une tare. On n'en doute d'ailleurs plus depuis l'avènement de Houellebecq.

    Mais le second opus de la série passé hier soir donne de la dimension à NUMB3RS, avec des fusillades de toute beauté (on retrouve la patte Tony Scott, tout en rythme, ombre et lumière; en allemand fusillades se dit quelque chose comme "chisseraille", je trouve que ca le fait bien), des relations plus complexes se tissent entre les membres de la famille, l'énigme s'ouvre sur la disparition de la mère. Finalement, la série des frères Scott pourrait trouver son public, et se positionner comme digne successeur de 24 qui va bien finir par s'essouffler.

    Seules personnes à qui je déconseille la série, celles amenées par l acteur Peter McNicol (mais si, le gentil associé John Cage d Ally Mac Beal), son rôle est tout bizarre et pas attachant du tout.

    A suivre donc.


    2 commentaires
  • En voila un qui va permettre aux amis résistants à l'Allemagne (ils se reconnaitront) d'abonder dans les critiques faciles. Le portrait de "pornographie sociale" de la pan-germanie livré par le cinéaste autrichien dans son "Hundstage" (journées de chien, 2001, récemment rattrapé sur Arte) montre les banlieues de Vienne et ses habitants dans tout ce qu'ils ont de plus glauque, de plus vain, de plus désespéré. On pense à "C'est arrivé près de chez vous", les rires des premières scènes étant vite enterrés par l'horreur et le réalisme de ce pseudo-documentaire. Puis aussi aux Deschiens, la paumée Maria Hostaetter pouvant tout à fait être une cousine "germaine" de Yolande. Chronique de la beauferie moderne à l'humour grinçant, si le film a fait scandale dans son pays c'est certainement aussi parcequ il dénonce des déviances terriblement réelles des pays "développés": zones commerciales cimetières, déshumanisation, exploitation, une petite mort.

    Unique et terrifiant.


    votre commentaire
  • Or hier soir commencait sur ProSieben, le plus americain des networks allemands, la nouvelle série sensation qui doit remplacer Sex And The City dans le coeur des allemands. Au pays ou la libération sexuelle a amené une génération de nudistes et fait explosé la paranoia féminine, les séries de filles font de gros succès, et Sex And The City est un mythe (Soirées à thèmes dans les bars les soirs de diffusion, lectures, etc.). Et moi je suis un mec qui regarde les séries de filles.

    Alors, ce premier épisode? Une série qui sent l avalanche de moyens dans le casting, les décors, le tournage, la photo, mais dont le pilote pèche par un scénario un peu faiblard: gags tirés en longueur, déroulement d intrigue trop démonstratif (oui, meme pour un pilote), mais il reste du potentiel et les résultats mirobolants affichés par ABC en fin de premiere saison suffiront a rester encore quelques épisodes. Ceci, et aussi la préférence qui se dégage pour l incomparable BREE, version rousse et prète à déjanter de Mary Poppins.

    Début en France bientot sur Canal+.


    2 commentaires
  • Yoda, cette musique. Quand je vois ca c est comme quand j avais 10 ans, rien n a changé. Ci dessus le lien vers la Bande Annonce.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique